Acceptabilité des « nouvelles méthodologies » pour l’évaluation des médicaments

1 Objectifs, démarche mise en œuvre

2 Fondamentaux et principes de base considérés

3 Définition et classification des nouvelles « méthodologies »

4 L’acceptabilité des méthodologies « moins-disantes »

5 Retour des premières utilisations de nouvelles méthodologies

6 Évaluation des revendications de bénéfice clinique d’un nouveau traitement

7 Les real world evidences (RWE )

8 Les études observationnelles

9 L’approche d’émulation d’un essai cible

10 Les registres

11 Les essais pragmatiques

12 Les essais plateformes

13 Les essais bayésiens

14 Les essais adaptatifs

15 Les essais combinés (« sans couture », seamless )

16 Études mono-bras (non comparative)

17 Études à contrôle externe (groupes contrôles synthétiques )

17.1 Problématiques méthodologiques spécifiques et solutions possibles

17.1.1 Comparaison post hoc

17.1.2 Biais de confusion

17.1.3 Autres biais

17.1.4 Pertinence clinique

17.2 Étude de cas

17.3 Solutions possibles

17.3.1 La comparaison externe doit être formalisée

17.3.2 La comparaison externe doit être clairement explicitée

17.3.3 Il doit être possible d’écarter un choix arbitraire de la référence de comparaison, destiné à favoriser le traitement évalué

17.3.4 Les ajustements effectués doivent permettre d’écarter un biais de confusion.

17.3.5 La référence de comparaison doit être cliniquement pertinente et loyale

17.3.6 Les revues systématiques doivent être de bonne qualité

17.3.7 L’exposition potentielle aux biais de l’étude mono-bras et des études de références doit être acceptable

17.3.8 Le résultat suggéré par la comparaison externe doit être cliniquement pertinent

17.4 Synthèses des problématiques et de leurs solutions

17.5 Méta-recherche

17.6 Avis de la SFPT

18 L’emprunt d’information

19 Les surrogates (critères de substitution)

20 Les essais basket

21 Les analyses poolées , les méta-analyses

22 Les comparaisons indirectes en remplacement d’études « head to head » manquantes

23 Les maladies rares

Références

PDF

17.3.5 La référence de comparaison doit être cliniquement pertinente et loyale

     

Les patients utilisés comme référence de comparaison doivent avoir reçu les meilleurs traitements actuellement disponibles (« standard of care ») afin de représenter une base de comparaison loyale. La problématique est la même que celle concernant le choix du comparateur pour toutes études versus traitement actif.

Les patients doivent avoir reçu les traitements contemporains et ne peuvent pas être considérés comme sous-traités au regard des recommandations, pratiques et données actuelles.

Les groupes traités des essais randomisés de validation des traitements actuels apportent cette garantie.Ainsi ils doivent avoir été considérés de manière systématique.

Il est à noter que toutes les approches de formalisation des comparaisons externes peuvent aussi être utilisées pour comparer le nouveau traitement à plusieurs traitements de références (efficacité et sécurité relative), à la manière des méta-analyse en réseau [181] .