#129 Quels sont les risques, le suivi nécessaire, et les interactions médicamenteuses liés à l’utilisation de l’hydroxychloroquine ?

La réponse à cette question a fait l'objet d'un consensus d'experts.

Rappels sur l’hydroxychloroquine (voir question #018) :

L’hydroxychloroquine (PLAQUENIL®) est utilisée dans certaines maladies auto-immunes telles que le lupus ou la polyarthrite rhumatoïde. C’est une molécule dite « à marge thérapeutique étroite », ce qui signifie que la dose efficace et la dose toxique sont relativement proches. Il est donc essentiel de bien respecter les modalités d’utilisation de ce médicament pour éviter l’apparition d’effets indésirables graves, notamment cardiaques En aucun cas il ne faut prendre ce médicament sans prescription médicale.

Concernant son utilisation dans le traitement du COVID-19 : L’hydroxychloroquine a été proposée comme traitement possible du COVID-19. Cependant, son efficacité dans la prise en charge de la maladie n’est pas établie. Des essais cliniques sont en cours en France pour préciser ce rôle. Pour en savoir plus sur les essais cliniques en cours sur l’hydroxychloroquine, et sur les autres traitements étudiés, se reporter aux questions #019 et #020.
Dans l’attente de ces résultats, l’hydroxychloroquine est parfois utilisée à titre compassionel dans les stratégies thérapeutiques hospitalières de la prise en charge des patients COVID-19(1). La mise en place de ce traitement se fait toujours sur l’avis de spécialistes en maladies infectieuses et en l’absence d’alternative plus pertinente.

Risques, surveillance, et interactions médicamenteuses liés à son utilisation :

Nous rappelons les principaux points à vérifier avant de mettre en place le traitement. Attention cette liste n’est pas exhaustive.

  • Contrôle ECG (électrocardiogramme) avant et au cours du traitement, afin de suivre l’apparition d’un éventuel signe de troubles du rythme cardiaque grave. Ce médicament ne doit pas être utilisé chez les patients ayant un intervalle QT à l'électrocardiogramme > 500 ms avant instauration du traitement.
  • Contrôle du bilan sanguin, notamment pour suivre la kaliémie, ion sanguin impliqué dans les troubles du rythme cardiaque.
  • Contrôle glycémique. L’hydroxychloroquine est responsable d’hypoglycémie. Une vigilance accrue vis-à-vis des patients diabétiques est nécessaire. Le suivi glycémique devra être renforcé sur la durée du traitement pour adapter en conséquence les posologies des anti-diabétiques. Par ailleurs, un suivi glycémique régulier devra être effectué pour tous les patients traités par hydroxychloroquine.
  • Recherche d'antécédents de maladie épileptique ou de crises convulsives. L’hydroxychloroquine est responsable d’une augmentation du risque de convulsion. Une attention particulière devra être portée aux patients épileptiques où ayant des antécédents de crise convulsive.
  • Contrôle des autres médicaments prescrits (contre-indications, interactions potentielles, précaution d’emploi…) au patient afin d' effectuer les adaptations nécessaires pendant la durée du traitement par hydroxychloroquine.
  • Concernant les interactions médicamenteuses, potentiellement nombreuses, plusieurs sources sont consultables (2–5), leur gestion relève d’un exercice spécialisé. L’association avec l’azithromycine, souvent reprise dans les média, expose à un risque de troubles du rythme cardiaque et relève d’une prise en charge hospitalière stricte (voir question #036). Dans tous les cas, l'hydroxychloroquine ne doit jamais être associée avec les médicaments suivants : Citalopram (SEROPRAM®), Escitalopram (SEROPLEX®), Hydroxyzine (ATARAX®), Dompéridone (MOTILIUM®), Pipéraquine (EURARTESIM®)  qui entrainent tous un risque majeur de torsade de pointe lorsqu'ils sont associés à l'hydroxychloroquine.
En conclusion :

L’utilisation de l’hydroxychloroquine n’est pas recommandée dans le COVID-19 en ambulatoire. Ce médicament présente plusieurs risques important liés à son utilisation et les surveillances nécessaires imposent que son usage soit actuellement réservé au milieu hospitalier. Les résultats des essais cliniques en cours pourront peut-être modifier ces pratiques (dans un sens ou dans l’autre), en venant préciser la balance bénéfice-risque de ce traitement dans le cadre de la prise en charge du COVID-19.

Références :
  1. PROTOCOLE D’UTILISATION THERAPEUTIQUE Hydroxychloroquine Infection par le coronavirus SARS-CoV-2 (maladie COVID-19) [Internet]. 2020. Disponible sur: WWW.ANSM.FRhttp://WWW.ANSM.FR
  2. Résumé des caractéristiques du produit - PLAQUENIL 200 mg, comprimé pelliculé - Base de données publique des médicaments [Internet]. [cité 22 mars 2020]. Disponible sur: http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=67767535&typedoc=R Résumé des caractéristiques du produit - PLAQUENIL 200 mg, comprimé pelliculé - Base de données publique des médicamentshttp://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=67767535&typedoc=R base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr Base de données publique des médicaments
  3. Liverpool COVID-19 Interactions [Internet]. [cité 16 avr 2020]. Disponible sur: https://www.covid19-druginteractions.org/
  4. Stockley’s Drug Interactions. In: Stockley’s Drug Interactions. 10ème édition. Karen Baxter and Claire L Preston; 2013. (Pharmaceutical Press).
  5. Thesaurus des interactions médicamenteuses de l'ANSM. Disponible sur : https://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/0002510e4ab3a9c13793a1fdc0d4c955.pdf

(Hydroxy)chloroquine

  • Dernière mise à jour le .

Conception Internet Bordeaux LOGO internet bordeaux mini - Webmaster Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.