#045 Je souffre de migraines. Puis-je prendre un anti-inflammatoire en cas de crise ? Qu'en est-il de mes traitements de fond ? Puis-je les poursuivre?

La réponse à cette question fait l'objet de recommandations des sociétés savantes et d'un consensus d'experts.

En ce qui concerne le traitement de crise :

En l'absence de symptôme d’infection virale respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoire, rhinite, angine), poursuivez votre traitement de crise habituel en privilégiant les triptans et en limitant les AINS aux crises sévères rebelles aux triptans pris seuls. Les antalgiques (paracétamol ou antalgiques opiacés) peuvent être utilisés si besoin. En cas de de symptômes d’infection virale respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoire, rhinite, angine) : stopper tous les AINS jusqu’à la guérison. Si une crise de migraine survient, elle devra être traitée par triptans* et/ou antalgiques (paracétamol ou antalgiques opiacés).
Néanmoins, le consensus d'experts recommande la chose suivante : Le premier élément à prendre en compte est d'être attentif à la nature de vos symptômes. En effet, les premiers signes d'infection du coronavirus peuvent être confondus avec une crise migraineuse. La solution la plus sure, pour les adultes comme pour les enfants, est donc d'éviter la prise d'AINS dans ce contexte épidémique, et de privilégier la prise de paracétamol pour les crises peu sévères (pour les enfants et les adultes) et les triptans pour les crises sévères (selon autorisation en fonction de l'âge).

attentionAttention : assurez-vous également que vos traitements de crises ne contiennent pas d'aspirine (acide acétylsalicylique), qui est déconseillée dans ce contexte d'épidémie au coronavirus. C'est le cas par exemple du MIGPRIV.

En ce qui concerne les traitements de fond :

Les recommandations sont très claires, il ne faut en aucun cas arrêter vos traitements de fond, quelle que soit la pathologie concernée, sans l'avis de votre médecin généraliste ou spécialiste. L'arrêt brutal de ce traitement pourrait être à l'origine de ce qu'on appelle un effet rebond, et pourrait ainsi exacerber vos crises. L'arrêt injustifié de votre traitement de fond pouvant être néfaste, nous vous recommandons donc de le poursuivre, sauf avis contraire de votre médecin.

Plus d'informations sur les différents traitements de fond de la migraine :
  • Si vous êtes traités par métoprolol (LOPRESSOR®, SELOKEN®) ou propranolol (ALVOCARDYL®), médicaments bétabloquants, vous pouvez consulter la question #068.
  • Si vous êtes traité par topiramate (EPITOMAX®), anti-épileptique, sachez qu'il n'existe pas à ce jour de signal sur un risque d'aggravation des infections sous anti-épileptiques, vous pouvez consulter la question #044.
  • Si vous êtes traité par pizotifène (SANMIGRAN®), oxétorone (NOCERTONE®), flunarizine (SIBELIUM®), il n'existe à ce jour aucun signal de sur-risque d'infection au COVID-19 ou d'aggravation de l'infection.

Référence :
Société Française d'étude des migraines et des céphalées
Société de Neurologie

*Liste des médicaments de la classe des triptans :

  • Almotriptan (ALMOGRAN®)
  • Eletriptan (RELPAX®)
  • Frovatriptan (ISIMIG®, TIGREAT®)
  • Naratriptan (NARAMIG®)
  • Rizatriptan (MAXAZLT®, MAXALTLYO®)
  • Sumatriptan (IMIGRANE®, IMIJECT®)
  • Zolmitriptan (ZOMIG®, ZOMIGORO®)

Douleur, fièvre, inflammation, Neurologie, psychiatrie

  • Dernière mise à jour le .

Conception Internet Bordeaux LOGO internet bordeaux mini - Webmaster Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.