Pharmacovid a 2 ans !

Le 16 mars 2020, quelques heures avant l'annonce du premier confinement, le groupe de travail “Médicaments et Covid-19” a été constitué au sein de la Société Française de Pharmacologie et de Thérapeutique.
Les premières questions-réponses du site Pharmacovid https://sfpt-fr.org/covid19 ont été publiées ce même jour.
A ce jour, le site comprend 173 questions-réponses, qui ont été consultées plus de 3 millions de fois. Nos objectifs sont toujours d’apporter une information claire et documentée aux questions des patients concernant le traitement de leurs pathologies chroniques dans le contexte de cette pandémie, et d’informer le grand public sur le bon usage des médicaments prophylactiques ou curatifs dans la Covid, vaccins compris. Un comité éditorial dynamique s’est réuni de façon hebdomadaire sans interruption depuis 2 ans avec 3 seniors et un total de 13 internes. Pour ce semestre, nous remercions vivement Aymeric Lanore (interne en neurologie en FST Pharmacologie Médicale et Thérapeutique, Paris), Ayoub Larabi (interne en pharmacie hospitalière, Grenoble) et Thomas Portier-Feunteun (interne en gériatrie en FST Pharmacologie Médicale et Thérapeutique, Paris) pour leur contribution.

  • Dernière mise à jour le .

Retrouvez en ligne le webinaire "Médicaments anti-viraux pour le traitement de la Covid"

Compte tenu de l'importance de l'actualité, la SFPT a choisi de publier en accès libre l'enregistrement du webinaire "Médicaments anti-viraux pour le traitement de la Covid" tenu le  1er Février 2022.
Retrouvez le ci-dessous.
Vous pouvez également retrouver sur ce site les Recommandations thérapeutiques dans le cadre d'associations de médicaments avec le Nirmatrelvir/Ritonavir (Paxlovid), et les questions paxlovid et antiviraux de notre site médicaments et covid 

 

  • Dernière mise à jour le .

Pharmacovid: plus de 2,5 millions de Q/R vues

Toute l'équipe pharmacovid vous souhaite ses meilleurs vœux pour l'année 2022, en attendant de "célébrer" le 2ème anniversaire en mars prochain.

Nous avons récemment dépassé les 2,5 millions de Q/R vues, dont plus de la moitié (près de 1,4 millions) durant l'année 2021

L'équipe pharmacovid maintient sa réunion hebdomadaire le lundi, avec une nouvelle génération d'internes : Aymeric Lanore, Ayoub Larabi, et Thomas Portier . Merci à eux!

  • Dernière mise à jour le .

Emission sur france inter (le téléphone sonne) : le bénéfice-risque pour les nuls

La semaine dernière, deux membres de la SFPT (Annie-Pierre JONVILLE-BERA et Mathieu MOLIMARD) ont animé une émission 'le téléphone sonne' sur France Inter , consacrée au bénefice-risque des vaccins COVID-19. Vous pouvez écouter (ou ré-ecouter) l'émission en suivant ce lien: https://www.franceinter.fr/emissions/le-telephone-sonne/le-telephone-sonne-19-avril-2021

  • Dernière mise à jour le .

Communiqué de Presse de la SFPT: Au 19 mars 2021, la balance bénéfice-risque du vaccin contre la Covid de AstraZeneca reste extrêmement favorable.

         L’approche scientifique est revenue au premier plan, après une phase politique dans l’appréciation de la balance bénéfice/risque du vaccin AstraZeneca. La décision politique de suspendre la vaccination pendant quelques jours répondait au principe de précaution. Elle a au moins permis aux experts de pharmacovigilance de poursuivre sereinement l’expertise des cas de thrombose, dont la présentation inhabituelle avait alerté.

            L’analyse de pharmacovigilance, à laquelle les pharmacologues français des Centres Régionaux de Pharmacovigilance ont participé, a permis de montrer qu'il n'existe pas de risque accru de thromboses veineuses profondes et d’embolie pulmonaire. En revanche, 7 cas de thromboses multiples de localisation atypique avec thrombocytopénie et 18 cas de thrombophlébites cérébrales, fréquemment associés à une thrombopénie ont été rapportés. S’il existe une concordance de temps entre la vaccination et la survenue de ces événements thrombotiques, un lien de causalité ne peut être établi à ce jour.

            Cette mise en perspective approfondie des cas d’effets indésirables vient en fait confirmer la balance bénéfice/risque très favorable. D’une part, la pharmacovigilance a permis de mieux cerner la symptomatologie des rares cas thrombotiques et le profil des sujets à risque (femme de moins de 55 ans, expliquant la recommandation de la HAS), favorisant leur éventuel dépistage et prise en charge précoce pour en réduire les conséquences. D’autre part, le bénéfice est avéré par la mise en évidence de la diminution rapide de la mortalité liée au virus, lui-même responsable d’accidents thrombotiques, lorsqu’un pourcentage significatif de la population est vacciné. Par exemple, en Angleterre les mesures de confinement associées à une vaccination massive avec le vaccin d’AstraZeneca ont permis de passer de 1200 à 120 morts par jour entre fin janvier et mi mars.

            La population française doit aujourd’hui être rassurée par ces données et par la poursuite, en toute transparence, du suivi de pharmacovigilance. La campagne vaccinale doit donc être amplifiée, seule solution à ce jour pour réduire la morbi-mortalité de l’infection par la Covid-19 et permettre la reprise rapide d’une vie normale.

Voir le communiqué au format PDF

  • Dernière mise à jour le .

Conception Internet Bordeaux LOGO internet bordeaux mini - Webmaster Vincent RICHARD