Skip to main content

#FL002: Une piste pour la cardioversion pharmacologique

Un nouveau médicament, agissant comme inhibiteur du canal KCa2, a été récemment évalué pour la cardioversion de la fibrillation atriale (FA) datant de moins de sept jours dans une étude de phase 2  (1). Les résultats ont montré une efficacité significativement supérieure par rapport au placebo avec des taux de cardioversion à 90 minutes atteignant près de 55% dans le groupe traité par la plus forte dose (vs. 0% dans le groupe placebo). Cette molécule de ½ vie courte est responsable d’un allongement transitoire du QTc, aucun effet indésirable du type arythmie ventriculaire grave n’ayant été relevé, sur le faible effectif testé. Ces données évoquent le potentiel de ce médicament comme nouvelle option thérapeutique pour les patients atteints d’une FA récente, offrant une alternative aux médicaments existants et à la cardioversion électrique. Les perspectives pharmacologiques sont prometteuses, et devront être confirmés dans des essais de phase 3 pour une évaluation plus approfondie de l’efficacité, de la sécurité et de la dose-réponse de cette nouvelle molécule.   

1 - Holst, Anders G., et al. "Inhibition of the KCa2 potassium channel in atrial fibrillation: a randomized phase 2 trial." Nature Medicine (2023): 1-6. https://doi.org/10.1038/s41591-023-02679-9

  • Dernière mise à jour le .