#154 Tocilizumab, sarilumab, eculizumab, anakinra… qu’est-ce que c’est ? Est-ce que ces médicaments sont efficaces contre le COVID-19 ?

La réponse à cette question est issue d'un consensus d'experts.

Le tocilizumab, le sarilumab, l’eculizumab et l’anakinra sont des médicaments qui modulent la réponse immune et inflammatoire, par différents mécanismes.
Le tocilizumab (ROACTEMRA®) et le sarilumab (KEVZARA®) sont des anticorps monoclonaux ciblés contre le récepteur de l’interleukine 6 (IL6), alors que l’anakinra (KINERET®) agit en bloquant le récepteur de l’interleukine 1 (IL1). Ces médicaments sont notamment utilisés dans le traitement de plusieurs maladies inflammatoires, comme la polyarthrite rhumatoïde. L’eculizumab (SOLIRIS®) agit quant à lui sur la protéine C5 du complément, et est indiqué dans des pathologies telles que l’hémoglobinurie paroxystique nocturne.
Grâce à leurs propriétés anti-inflammatoires, ces médicaments ont été envisagés pour traiter les formes sévères de la maladie COVID-19. En effet, lors d’une infection à coronavirus SARS-CoV-2, le corps se défend en produisant ou en activant des protéines comme messagers du système immunitaire. Dans certains cas, ces signaux sont trop importants et entrainent un emballement du système immunitaire (appelé « orage cytokinique »). Cet emballement est délétère et peut notamment perturber le bon fonctionnement des poumons (et donc l’oxygénation du sang), ce qui est à l’origine des formes graves de la maladie. Ainsi, contrairement aux autres médicaments testés dans la prise en charge du COVID-19, ces traitements n’ont pas pour but l’élimination du virus SARS-Cov2 mais la prévention des complications inflammatoires sévères secondaires à l’infection. Toutefois, à ce jour, leur efficacité n’a pas encore été clairement démontrée.

Les premières données publiées reposent uniquement sur des séries de cas, qui montrent des résultats parfois contradictoires. Les résultats préliminaires d’une étude française montrent un moindre recours à la ventilation invasive chez les patients traités par tocilizumab, mais pas de différence en termes de mortalité. Toutefois, cette étude repose seulement sur 30 patients traités, analysés rétrospectivement et comparés à un groupe contrôle non randomisé.
De nombreux essais cliniques sont actuellement en cours, et seules des études à la méthodologie adéquate permettront de démontrer l’utilité ou non de ces médicaments contre les formes sévères de COVID-19. Les résultats d’un essai clinique réalisé en France pourraient montrer un effet favorable chez certains patients. Ces résultats qui n'ont cependant pas encore fait l'objet d'une publication scientifique devraient apporter plus d’informations très prochainement.

Références :
https://www.revmed.ch/RMS/2017/RMS-N-544-545/Rhumatologie.-Anti-IL-6-nouvelles-perspectives-therapeutiques
Tocilizumab treatment in COVID‐19: A single center experience - Pan Luo et al. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1002/jmv.25801
Rational Use of Tocilizumab in the Treatment of Novel Coronavirus Pneumonia Shengyu Zhang · Lei Li · Aizong Shen · Yongwu Chen · Zhigang Qi https://link.springer.com/article/10.1007%2Fs40261-020-00917-3
SARS-CoV-2: A Storm is Raging - Savannah F. Pedersen, Ya-Chi Ho - J Clin Invest. 2020. https://www.jci.org/articles/view/137647
The use of anti-inflammatory drugs in the treatment of people with severe coronavirus disease 2019 (COVID-19) : The Perspectives of clinical immunologists from China – Wen Zhang et al. - Clinical Immunology, Volume 214, May 2020, 108393 https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1521661620301984?via%3Dihub
Mehta P, McAuley DF, Brown M, et al. COVID-19: consider cytokine storm syndromes and immunosuppression. Lancet. 2020;395:1033‑4. https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(20)30628-0/fulltext
Radbel J, Narayanan N, Bhatt PJ. Use of tocilizumab for COVID-19 infection-induced cytokine release syndrome: A cautionary case report. Chest. 2020 Apr 25:S0012-3692(20)30764-9. https://journal.chestnet.org/article/S0012-3692(20)30764-9/fulltext
Roumier M, Paule R, Groh M, Vallee A, Ackermann F. Interleukin-6 blockade for severe COVID-19. medRxiv. 22 avr 2020;2020.04.20.20061861 https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.04.20.20061861v1

Evaluation de nouveaux traitements