#129 Quels sont les risques, le suivi nécessaire, et les interactions médicamenteuses liés à l’utilisation de l’hydroxychloroquine ?

La réponse à cette question a fait l'objet d'un consensus d'experts.

Rappels sur l’hydroxychloroquine (voir question #018) :

L’hydroxychloroquine (PLAQUENIL®) est utilisée dans certaines maladies auto-immunes telles que le lupus ou la polyarthrite rhumatoïde. C’est une molécule dite « à marge thérapeutique étroite », ce qui signifie que la dose efficace et la dose toxique sont relativement proches. Il est donc essentiel de bien respecter les modalités d’utilisation de ce médicament pour éviter l’apparition d’effets indésirables graves, notamment cardiaques. En aucun cas il ne faut prendre ce médicament sans prescription médicale.

Place de l’hydroxychloroquine dans le traitement du COVID-19 :  Sur la base de constatations in vitro, l’hydroxychloroquine a été proposée comme traitement possible du COVID-19. Néanmoins la preuve de l’efficacité clinique de l’hydroxychloroquine dans le traitement et la prévention du COVID-19 n’a pas été établie. L’hydroxychloroquine n’entraine pas de réduction de la mortalité chez les patients hospitalisé atteints du COVID-19, comparativement aux soins standards. Les essais Solidarity, Recovery et Discovery ont arrêté les inclusions dans leurs bras hydroxychloroquine. Le 17 juin, l’OMS a annoncé qu’il était mis un terme à l’étude de l’hydroxychloroquine dans le cadre de l’essai Solidarity. Cette décision s’appuie sur la base des données factuelles issues de l’essai Solidarity et Recovery, ainsi que d’une revue Cochrane portant sur d’autres données relatives à l’hydroxychloroquine. (Pour plus d’informations sur les essai cliniques en cours, se reporter à la question #020)

Risques, surveillance, et interactions médicamenteuses liés à son utilisation :

Nous rappelons les principaux points à vérifier avant de mettre en place le traitement. Attention cette liste n’est pas exhaustive.

  • Contrôle ECG (électrocardiogramme) avant et au cours du traitement, afin de suivre l’apparition d’un éventuel signe de troubles du rythme cardiaque. Ce médicament a le potentiel d’allonger l’intervalle QTc chez certains patients à risques. Il doit être utilisé avec prudence chez les patients présentant un allongement de l’intervalle QT congénital ou acquis documenté et/ou des facteurs de risques connus d’allongement de l’intervalle QT (maladie cardiaque, affection pro-arythmiques, antécédents de dysrythmies ventriculaires, traitement concomitant par des agents allongeant l’intervalle QT)
  • Contrôle du bilan sanguin, notamment pour suivre la kaliémie, ion sanguin impliqué dans les troubles du rythme cardiaque.
  • Contrôle glycémique. L’hydroxychloroquine est rarement responsable d’hypoglycémie, Néanmoins une vigilance accrue vis-à-vis des patients diabétiques est nécessaire. Chez les patients diabétiques, le suivi glycémique devra être renforcé pour adapter en conséquence les posologies des anti-diabétiques. Chez les patients non diabétiques mais devant des symptômes cliniques évocateurs d’une hypoglycémie, le taux de glucose sanguin devra être contrôlé et si nécessaire le traitement devra être adapté.
  • Recherche d'antécédents de maladie épileptique ou de crises convulsives. L’hydroxychloroquine à fortes doses peut être responsable d’une augmentation du risque de convulsion. Une attention particulière devra être portée aux patients épileptiques où ayant des antécédents de crise convulsive.
  • Contrôle des autres médicaments prescrits (contre-indications, interactions potentielles, précaution d’emploi…) au patient afin d' effectuer les adaptations nécessaires pendant la durée du traitement par hydroxychloroquine.
  • Concernant les interactions médicamenteuses, potentiellement nombreuses, plusieurs sources sont consultables (2–5), leur gestion relève d’un exercice spécialisé. En cas de doute, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. L’association avec l’azithromycine, souvent reprise dans les médias, expose à un risque de troubles du rythme cardiaque accru et nécessite un suivi médical. Pour plus d’information sur l’azithromycine, voir la question #036). Dans tous les cas, l'hydroxychloroquine ne doit jamais être associée avec les médicaments suivants : Citalopram (SEROPRAM®), Escitalopram (SEROPLEX®), Hydroxyzine (ATARAX®), Dompéridone (MOTILIUM®), Pipéraquine (EURARTESIM®)  qui entrainent tous un risque majeur de torsade de pointe lorsqu'ils sont associés à l'hydroxychloroquine.
En conclusion :

L’utilisation de l’hydroxychloroquine n’est pas recommandée dans la prévention ni le traitement du COVID-19 du fait de l’absence de preuve de son efficacité clinique. Ce médicament présente de surcroit plusieurs risques important liés à son utilisation surtout à des doses élevées comme celles qui sont proposée pour le COVID 19. Pour rappel, « le médicament » n’est pas un produit comme les autres et l’une des missions essentielles des professionnels de santé est de contribuer à son bon usage. Il est primordial de pouvoir identifier les situations de mésusage afin d’en déterminer les causes, les évaluer et les éviter si possible, sinon pouvoir les prendre en charge efficacement et rapidement. Si vous êtes confrontés à une situation de mésusage médicamenteuse, il est possible d’en avertir le Centre Régional de Pharmacovigilance de Bourgogne, qui centralise au niveau national les situations de mésusage via le projet Mésange . Pour ce faire, il suffit de remplir le formulaire en ligne du Projet Mésange. Toutes les déclarations sont anonymisées que ce soit au niveau du déclarant, du patient, du médecin prescripteur, ou du pharmacien ayant dispensé. 

Références :
  1. PROTOCOLE D’UTILISATION THERAPEUTIQUE Hydroxychloroquine Infection par le coronavirus SARS-CoV-2 (maladie COVID-19) [Internet]. 2020. Disponible sur: WWW.ANSM.FRhttp://WWW.ANSM.FR
  2. Résumé des caractéristiques du produit - PLAQUENIL 200 mg, comprimé pelliculé - Base de données publique des médicaments [Internet]. [cité 22 mars 2020]. Disponible sur: http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=67767535&typedoc=R Résumé des caractéristiques du produit - PLAQUENIL 200 mg, comprimé pelliculé - Base de données publique des médicamentshttp://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=67767535&typedoc=R base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr Base de données publique des médicaments
  3. Liverpool COVID-19 Interactions [Internet]. [cité 16 avr 2020]. Disponible sur: https://www.covid19-druginteractions.org/
  4. Stockley’s Drug Interactions. In: Stockley’s Drug Interactions. 10ème édition. Karen Baxter and Claire L Preston; 2013. (Pharmaceutical Press).
  5. Thesaurus des interactions médicamenteuses de l'ANSM. Disponible sur : https://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/0002510e4ab3a9c13793a1fdc0d4c955.pdf
  6. Singh B, Ryan H, Kredo T, Chaplin M, Fletcher T. Chloroquine or hydroxychloroquine for prevention and treatment of COVID‐19. Cochrane Database Syst Rev [Internet]. 2020 [cité 22 juin 2020];(4).Disponible sur: https://www.cochranelibrary.com/cdsr/doi/10.1002/14651858.CD013587/full

(Hydroxy)chloroquine