#099 le KALETRA® (Lopinavir/Ritonavir) est-il efficace pour prévenir ou traiter une infection au COVID-19 ?

La réponse à cette question est issue de recommandations

A l'heure actuelle, il n'est pas possible de répondre de façon affirmative à cette question, les données étant actuellement insuffisantes. Le KALETRA®, une association fixe de lopinavir et ritonavir, est indiqué dans la prise en charge de l’infection VIH, en association avec d’autres médicaments antirétroviraux pris au long cours.
Des données in vitro (en laboratoire) et chez l’homme ont montré que cette association avait une activité sur d’autres coronavirus. En revanche, on dispose de peu de données concernant l’effet de ce médicament en cas d’infection à COVID-19. Un essai récent réalisé en Chine a comparé l’évolution de 99 patients infectés avec une atteinte respiratoire grave et recevant ce médicament pendant 14 jours à celle de 100 patients avec une prise en charge standard. Il n’y a pas eu de différence entre les deux groupes concernant l’amélioration clinique, la mortalité, ou encore la présence du virus au cours du suivi. Les résultats semblent plus encourageants parmi les patients traités le plus précocement (moins de 12 jours après le début des signes de la maladie), avec une mortalité plus faible. Ces résultats obtenus a posteriori doivent être confirmés par la réalisation d’études de plus grande ampleur afin d’évaluer l’intérêt potentiel de ce médicament chez des patients infectés par le COVID-19 et traités précocement. Le 23 mars 2020, le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) a recommandé que la décision de prescrire ce médicament soit prise de façon collégiale, et uniquement lors d’une hospitalisation pour une pneumonie nécessitant un traitement par oxygène.
Les effets indésirables les plus fréquents de ce médicament sont les troubles digestifs (diarrhées). Des effets indésirables plus sévères peuvent être observés comme des pancréatites, une atteinte hépatique ou cardiaque, ainsi que des effets à plus long terme tels que des troubles lipidiques (hypercholestérolémie, hypertriglycéridémie). De plus, il est important de rappeler que ce médicament entraine de nombreuses interactions médicamenteuses, pouvant nécessiter l'ajustement d'autres traitements, en particulier avec les médicaments sédatifs utilisés en réanimation.
Une surveillance clinique et biologique particulière est donc à mettre en place chez les patients traités, complétée chez le patient en réanimation par une mesure des concentrations de ce médicament dans le sang pour s'assurer qu'il soit correctement dosé.
Par ailleurs, à l'heure actuelle, aucune donnée ne permet de dire si ce médicament est efficace pour prévenir l’infection au COVID-19 (coronavirus SARS-CoV-2).

Références :
https://ansm.sante.fr/S-informer/Actualite/Plaquenil-et-Kaletra-les-traitements-testes- pour-soigner-les-patients-COVID-19-ne-doivent-etre-utilises-qu-a-l-hopital-Point-d-information
Sheahan T et al. Comparative therapeutic efficacy of remdesivir and combination lopinavir, ritonavir, and interferon beta against MERS-CoV. Nature Communications, 2020.
A Trial of Lopinavir–Ritonavir in Adults Hospitalized with Severe COVID-19. Cao, NEJM March 18, 2020. DOI: 10.1056/NEJMoa2001282
Recommandations pour le Suivi Thérapeutique Pharmacologique du lopinavir/r et de l’hydroxychloroquine chez les patients traités pour une infection à SARS-CoV-2 (COVID-19), disponible sur le site sfpt-fr.org

Evaluation de nouveaux traitements