#086 La phytothérapie est-elle efficace pour prévenir ou traiter la COVID-19 ?

La réponse à cette question est issue de recommandations et d'un consensus d'experts.

A l'heure actuelle, aucune donnée scientifique ne permet de démontrer l'efficacité de la phytothérapie, quelle que soit la plante, pour prévenir ou traiter la COVID-19. En revanche, certains compléments alimentaires à base de plante possèdent des propriétés anti-inflammatoires ou immunomodulatrice susceptibles de perturber des mécanismes de défense inflammatoires utiles pour lutter contre les infections, et en particulier contre la COVID-19. Cette question a d’ailleurs fait l’objet d’un rapport d’avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES).

Les compléments alimentaires identifiés comme potentiellement contreproductifs dans la défense contre le SARS-CoV2 sont notamment ceux contenant :

  • des dérivés d'acide salicylique (comme l'aspirine), comme le saule, la reine-des-prés, le bouleau, le peuplier, la verge d'or, les polygalas
  • d'autres anti-inflammatoires végétaux: l'harpagophytum, les échinacées, le curcuma, la griffe du chat, les plantes des genres Boswellia et Commiphor

Des plantes utilisées comme immunostimulantes n’ont pas démontré d’activité sur la COVID-19. Leur utilisation est déconseillée dans cet objectif.
Il est recommandé aux personnes consommant des compléments alimentaires contenant ces plantes dans un but préventif de suspendre leur consommation dès l’apparition des premiers symptômes de la COVID-19 (toux, fièvre, courbatures…).

attentionPar ailleurs, même en dehors du contexte de la COVID-19, les compléments alimentaires doivent être utilisés avec précaution car certains ne sont pas dénués de toxicité et peuvent engendrer des interactions avec certains médicaments. Il est recommandé de demander conseil à votre pharmacien ou auprès de votre centre régional de pharmacovigilance (https://www.rfcrpv.fr/contacter-votre-crpv/) avant d'en consommer.

A titre d’exemple, voici une liste non exhaustive de plantes qui peuvent être présentes dans des compléments alimentaires : armoise, aubépine, valériane, menthe poivrée, ginseng, ginkgo, millepertuis…

Pour en savoir plus sur :

  • Les risques liées à la consommation de curcuma dans le contexte de la COVID-19 : vous pouvez consulter la question #127.
  • Les risques liés à la prise d'AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) en cas de fièvre, de toux, ou de myalgies dans le contexte de la COVID-19, consultez les questions #002 et #012.

 Références :
https://ansm.sante.fr/Activites/Medicaments-a-base-de-plantes/Medicaments-a-base-de-plantes-Quels-sont-les-risques
https://www.anses.fr/fr/content/l%E2%80%99anses-met-en-garde-contre-la-consommation-de-compl%C3%A9ments-alimentaires-pouvant-perturber-la

Autres

  • Dernière mise à jour le .

Conception Internet Bordeaux LOGO internet bordeaux mini - Webmaster Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.