#101 Je souffre d'algie vasculaire de la face. Puis-je prendre un anti-inflammatoire en cas de crise ? Qu'en est-il de mes traitements de fond ? Puis-je les poursuivre ?

La réponse à cette question fait l'objet de recommandations et d'un consensus d'expert :

En ce qui concerne les traitements de crise :

En l'absence de symptôme d’infection virale respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoire, rhinite, angine), poursuivez votre traitement de crise habituel en privilégiant les triptans et en limitant les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) aux crises sévères rebelles aux triptans pris seuls. Les antalgiques (paracétamol ou antalgiques opiacés) peuvent être utilisés si besoin.
En cas de de symptômes d’infection virale respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoire, rhinite, angine) : stopper tous les AINS jusqu’à la guérison. Si une crise survient, elle devra être traitée par triptans et/ou antalgiques (paracétamol ou antalgiques opiacés).
En ce qui concerne la prise en charge de la crise par oxygène à forte dose, elle risque d'être plus compliquée dans le contexte actuel, en raison de sa forte utilisation dans la prise en charge des patients atteints d'infection au COVID-19. Dans le cadre de l'algie vasculaire de la face, le recours à l'oxygénothérapie doit donc être réservée aux cas de douleurs rebelles aux autres thérapeutiques;

Néanmoins, le consensus d'experts recommande la chose suivante :
Le premier élément à prendre en compte est d'être attentif à la nature de vos symptômes. En effet, les premiers signes d'infection du coronavirus peuvent être confondus avec une crise. La solution la plus sure est donc d'éviter la prise d'AINS dans ce contexte épidémique, et de privilégier la prise de paracétamol pour les crises peu sévères et les triptans pour les crises sévères.
Attention : assurez-vous également que vos traitements de crises ne contiennent pas d'aspirine (acide acétylsalicylique), qui est déconseillée dans ce contexte d'épidémie au coronavirus. C'est le cas par exemple du MIGPRIV.

En ce qui concerne les traitement de fond : 
attention32 Dans tous les cas, n'arrêtez jamais vos traitements de fond sans l'avis de votre médecin. attention32
  • Si vous êtes traité par vérapamil, lithium, ou anti-épileptiques : vous pouvez poursuivre votre traitement. En effet, à l'heure actuelle, aucune donnée ne suggère que ces médicaments aient un effet favorisant ou aggravant d'une éventuelle infection au COVID-19.
    Pour plus d'information concernant ces médicaments et l'épidémie au COVID-19, vous pouvez consulter les questions #047 (anti-épileptiques), #057 (inhibiteur calcique, pour le vérapamil), et #071 (lithium).
  • Si vous êtes traité par indométhacine, la question peut éventuellement se poser au cas par cas, car cette dernière est une molécule anti-inflammatoire. Dans tous les cas, les recommandations sont claires, n'arrêtez jamais vos traitements de fond sans l'avis de votre médecin. Si vous êtes concerné, prenez donc contact avec votre médecin, il vous donnera la conduite à tenir.

Références :
https://www.sf-neuro.org/files/files/Recommandations%20pour%20le%20diagnostic%20et%20le%20traitement%20de%20l%2527algie%20vasculaire%20de%20la%20face%20(3).pdf

 

Douleur, fièvre, inflammation