#066 Je souhaite prendre un traitement contre la douleur (douleur de règles, mal de tête, entorse, ...). Est-ce contre-indiqué pendant l’épidémie de COVID-19 ?

La réponse à cette question est issue d'un consensus d'experts.

En cas de douleur aiguë, il faut privilégier en première intention le paracétamol en respectant les contre-indications (dysfonction du foie, allergie) et les posologies (1 gramme par prise, 3 fois par jour maximum, pendant 5 jours maximum sans avis médical). Pour plus d'information concernant le bon usage du paracétamol, se reporter à la question #024.
En cas de douleur plus intense ou résistante au paracétamol, et en l’absence de symptômes respiratoires, il n’y a pas de contre-indication en lien avec le COVID-19 aux antalgiques plus puissants (antalgiques opiacés comme l'association paracétamol + codéine (ex : DAFALGAN CODEINE®), tramadol, LAMALINE®, ...)  prescrits par votre médecin. Respectez les contre-indications usuelles et les posologies prescrites. Veillez à ne pas dépasser les doses maximales de paracétamol en associant plusieurs médicaments en contenant.
En cas de symptômes respiratoires, contactez votre médecin avant de prendre un antalgique opiacé.

attentionAttention : Les médicaments opioïdes*, ainsi que le Nefopam (ACUPAN®), peuvent entrainer une pharmacodépendance, une addiction, pouvant être majorée si les dosages et la durée de traitement ne sont pas respectés. En aucun cas ces médicaments ne doivent être utilisé en automédication, demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.
attentionLes anti-inflammatoires habituellement utilisés pour la douleur (type ibuprofène, kétoprofène,...) doivent être évités pendant l’épidémie de COVID-19, au même titre que l'aspirine à dose anti-inflammatoire ou antalgique (> 500 mg / prise).

En cas de suspicion d'infection au COVID-19 (syndrome grippal, fièvre, douleurs musculaires, toux,...) ou d'infection au COVID-19 confirmée, il ne faut pas prendre d'AINS (ibuprofène, kétoprofène, ...) ni d'aspirine à dose anti-inflammatoire ou antalgique (> 500 mg / prise). Pour plus d'informations concernant l'aspirine, se reporter à la question #090.
En cas de douleur résistante au paracétamol et en l'absence de symptômes infectieux (fièvre, toux, douleurs musculaires, maux de gorge, ...), il est possible de recourir à un anti-inflammatoire, mais uniquement pour une durée brève et en respectant les contre indication des AINS (antécédents digestifs, pathologie rénale, sujet âgé, femme enceinte,....).

* Médicaments opioïdes : Codéine (ALGISEDAL®, ANTARENE CODÉINÉ®, CLARADOL CODÉINÉ®, CODOLIPRANE®, DAFALGAN CODÉINÉ®, KLIPAL CODÉINÉ®, LINDILANE®, NOVACETOL®, PARACETAMOL CODÉINÉ®, PRONTALGINE®) Dihydrocodéine (DICODIN®) Tramadol (BIODALGIC®, CONTRAMAL®, IXPRIM®, MONOALGIC®, MONOCRIXO®, OROZAMUDOL®, SKUDEXUM®, TAKADOL®, TOPALGIC®, ZALDIAR®, ZAMUDOL®, ZUMALGIC®) Fentanyl (ABSTRAL®, ACTIQ®, BREAKYL®, DUROGESIC®, EFFENTORA®, INSTANYL®, MATRIFEN®, PECFENT®, RECIVIT®) Hydromorphone (SOPHIDONE®) Morphine (ACTISKENAN®, MOSCONTIN LP®, ORAMORPH®, SEVREDOL®, SKENAN LP®) Oxycodone (OXSYNIA®, OXYCONTIN®, OXYNORM®, OXYNORMORO®) Pethidine Sufentanil (ZALVISO®) Tapentadol(PALEXIA®) Buprénorphine (TEMGESIC®) Nalbuphine Opium (IZALGI®, LAMALINE®) Methadone Buprénorphine

Références :
https://dgs-urgent.sante.gouv.fr/dgsurgent/inter/detailsMessageBuilder.do?id=30500&cmd=visualiserMessage
https://fr.calameo.com/read/005749575b324b8c1917f?page=1
https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/coronavirus-questions-reponses
https://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/7b8544115560623674c318f3278af4c5.pdf

Douleur, fièvre, inflammation