#009 Je suis traité par injections de corticoïdes intra-articulaires. Dois-je les annuler ?

La réponse à cette question est issue d'un consensus d'experts.
De façon générale, le traitement systémique par glucocorticoïdes est associé à une augmentation immédiate du risque d'infection, en particulier par des agents pathogènes bactériens, viraux et fongiques courants. Ce risque augmente avec la dose administrée. D'autres facteurs tels que la fréquence des administrations, l'intensité du traitement et des facteurs individuels viennent majorer ce risque. En ce qui concerne les injections intra-articulaires, du fait d'une possible diffusion du médicament en dehors de l'articulation, il existe la même contre-indication qu’avec les corticoïdes par voie générale (voie orale, voie intraveineuse...), en cas de virose en évolution (notamment hépatites, herpès, varicelle, zona), en particulier si les injections sont multiples (plusieurs localisations) ou répétées à court terme. Le RCP (Résumé des Caractéristiques du Produit, soit la notice) des spécialités utilisées dans des indications rhumatologiques (ex : DIPROSTENE) précise dans le paragraphe "usage local" que la corticothérapie peut favoriser la survenue de diverses complications infectieuses (3).
Au total, compte tenu des risques infectieux actuels, il est préférable de ne pas réaliser ces injections intra-articulaires sans caractère d'urgence pendant cette pandémie.

Rhumatologie, Douleur, fièvre, inflammation

  • Dernière mise à jour le .

Conception Internet Bordeaux LOGO internet bordeaux mini - Webmaster Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.